100 jours au Népal
100 jours pour traverser le Népal à pied d'Est en Ouest... 100 jours de liberté totale et de rencontres incroyables... 100 jours de rêves devenant réalité !

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

Annecdotes et potins...
Dans le sac
En radio !
Itineraire
News du voyage !!!
Preparatifs
Quelques chiffres...
Sur place

Mes albums


Sites favoris



Manalsu & Annapurna - le recit !

(18 Novembre - 06 Decembre)

 

18 Novembre, Arughat Bazar, 13h, c'est sous la grisaille que nous entamons le tour du Manaslu. La plus grande partie du tour consiste a remonter la vallee de la 'Budhi Gandaki River' avant d'attaquer la Larkya Pass (col a 5200m) et ensuite redescendre. En principe nous ne devrions mettre que 8-10 jours pour rejoindre Dharapani, petit village a la croisee des chemins avec le tour des Annapurnas.

 

Les 2 premiers jours, le denivele n'est pas tres important et le chemin facile, nous avancons tres vite. Par apres, alors que le soleil fait son grand retour, le chemin se corse et notre rythme se casse ! Montees, descentes, ponts suspendus, eboulis, nous avons droit a tout...

 

Cote paysage, nous ne sommes heureusment pas en reste. Alors que nous avons commence le trek en traversant cultures et forets, nous arrivons tres vite dans des gorges aux parois vertigineuses. Le paysage devient vertical ! Laurent me lance la reflexion "on se croirait dans Jurassic Park !". Il n'a pas faux, il y a meme les lezards le long du chemin faisant office de dinosaurs... Par moment, le torrent que nous remontons devient violent qu'il rabaisserait le 'Raja River' au niveau d'un vulgaire pipi de chat...

 

 

Au 4eme jour, nous sortons de ces gorges pour traverser de nombreux plateaux pris en tenail a droite par une immense arrete de 6000m definissant la frontiere avec la Chine (Tibet) et a gauche, par le massif du Manaslu. Sur ces plateaux, de nombreux tibetains en exil s'y sont regroupes en petit hamaux. En les traversant, on se croirait retourne au Moyen-Age ! Tout se fait encore de maniere tradionnelle et a la main : recoltes, battage des cereales au fleau, travail de menuiserie,....

 

 

Etant sur un circuit de trek dit "touristique", il est difficile de demander l'hospitalite aux habitants car chaque village a au moins un lodge. Nous plantons donc notre tente ou c'est possible (en bordure du village ou dans le jardin du lodge) et au soir, nous commandons un Dal Bhat au lodge. Le gros avantage de ce plat est de pouvoir se resservir a volonte (voir annecdotes et potins - Dal Bath Power...). Le matin, nous avons echange notre regime biscuits - the pour un regime Tsampa - the. La Tsampa est une melasse epaisse preparee a partir de farine d'orge grielle, d'eau chaude et de sucre. Les avantages : pas cher, bourratif et rechauffe lorsqu'il fait -5 ou -10C dehors...

 

Au 7eme jour, c'est le grand jour : depart a 7h du matin de Sambo (3900m) pour franchir la Larkya Pass. Les 1300m de denivele sont avales en 5h30 d'effort. Il faut dire que la montee etait bien tiree en longueur et qu'un fameux paquet de km ont du etre parcouru a travers pierriers et glaciers. En fin d'aprem, apres 9h30 de marche, nous atteignons une altitude ou les temperature devraient etre raisonables pour dormir : 3700m. Mais malgre cela la nuit sera a nouveau glaciale...

 

 

Le lendemain, 25 novembre, nous cloturons ce tour du Manaslu par une superbe descente a travers forets primaires et cultures pour rejoindre Dharapani. Nous aurons donc pris 7,5 jours pour faire le tour du massif - timing plus que respecte!

 

Depart en douceur sur le tour des Annapurnas ou apres une demi journee de marche, nous nous accordons 24hrs de repos a Chame. Lecture, papotte, soleil, bieres et rhum au programme... Apres s'etre rassasie en momo's (sorte de ravioli a la vapeur - a tomber !) et en chowmein (pates chinoise sautees) dans un petit buibui, on reprend notre route. Durant 2 jours, nous remontons une assez belle vallee, par moment boisee de pins, par moment completement desertique. Le chemin a suivre est facile mais n'est par contre pas des plus esthetique. Bien large, il permet le passage de vehicules motorises (nous croisons 1 a 2 motos par heure) et est de plus longe par une ligne haute tension a peine dissimulee... dommage !

 

 

Arrive a Manang, nous decidons de prendre la variante moins tourristique du tour et passer par le lac Tilicho (lac le plus haut du monde - 4950m) pour rejoindre Jomsom en 2 jours. Notre arrivee au camp de base du Tilicho est marquee par le passage a gue et a deux reprises, d'un torrent glace avec de l'eau jusqu'a mi-cuisse et d'une remontee en azimut d'un bon gros flanc de montagne. Tout ca parce que notre carte, achetee deux jours plus tot, n'etait pas a jours... Le lendemain, nous atteignons le lac Tilicho mais, la encore, a cause de notre carte perimee, nous nous retrouvons dans un cul de sac : a gauche le lac et a droite une falaise plongeant directement dans celui-ci... Il est midi et decision est prise de faire demi tour et de rentrer a Mamang pour la soiree. Nous y arriverons a 18h15, epuise apres cette journee de 12h de marche !

 

Ayant abandonne l'option du Tilicho lake, nous nous rabattons sur l'itineraire classique du tour et donc le passage du fameux Thorong La - col le plus haut du monde a 5416m. Le 2 decembre au matin, nous entamons les 1000m de montee vers ce col. La montee est expediee en moins de 3h d'effort, il faut dire qu'on commence doucement a etre roder... On profite de la vue, prenons quelques photos et on redescend ensuite a toute vitesse vers Muktinath - Jomsom. Le paysage traverse lors de cette descente est merveilleux : un desert de montagnes et de rocaille ! On se croirait dans un de ces reportages sur les montagnes d'Afganistan ou du Pakistan... Mais nous sommes en fait aux portes du royaume interdit du Mustang (royaume interdit aux trekkers a moins de payer 50$ par jour...)

 

 

Le 3 decembre, nous atteignons Jomsom et y prenons un peu de repos avant de continuer notre descente vers Beni. Nous mettons ensuite un peu plus de deux jours pour parcourir les 75km qui nous separent de Beni. Et une fois de plus, le paysage change et se revele superbe - et ce malgre la route recemment construite entre Pokhara et Jomsom. Une large vallee acceuillant un lit de riviere gigantesque se revele a nous. Nous y retrouvons de la vegetation et notamment des saules presentant leurs couleurs d'automne. Superbe ! C'est sous quelques un de ces arbres que nous prennons l'un de nos meilleur pic-nic : pain de mie, thon, tomates, oignons et piments ! Enfin, 6 decembre, St Nicolas nous gate en nous permettant de rejoindre un minimum de civilisation : la 'ville' de Beni. Cette arrivee marque la fin de notre tour des Annapurnas !

 

 

Olivier


Publié à 12:03, le 29/12/2011, dans News du voyage !!!,
Mots clefs :