100 jours au Népal
100 jours pour traverser le Népal à pied d'Est en Ouest... 100 jours de liberté totale et de rencontres incroyables... 100 jours de rêves devenant réalité !

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

Annecdotes et potins...
Dans le sac
En radio !
Itineraire
News du voyage !!!
Preparatifs
Quelques chiffres...
Sur place

Mes albums


Sites favoris



les potins de L'Himalaya- 2eme Parties

 

  •    17 Novembre, Olivier a 29 ans. Sa soirée d anniversaire fut hautement faible en couleurs ! En effet , c est dans un Lodge miteux, devant 3 bonnes bières et le film «  Speed » que Olivier gagna 1 ans de plus. La bougie sur le gâteau est que pendant ce temps la, une horde d'alcoolique assoiffé manqueront de défoncer la porte pour 1 verre de plus. Le « gérant » par manque de courage envoya sa femme plusieurs fois pour annoncer porte close.
  • « Dal Bhat Power » : le Dal Bhat est le plat national du Népal. Il est compose de riz, soupe de lentilles et un curry de légumes. Nous nous réjouissons chaque soir d’en avaler sans modération. Ce dernier a pour avantage d’être consommer n’ importe ou, d’être bon, et enfin d ‘être servi  jusqu a plus faim.  Autant vous dire que pour deux ogres des montagnes comme nous , ce plat est judicieux. C est au grand étonnement et malheur du cuisinier que nous mangeons de plus en plus. Il n est pas rare que nous reprenons 3-4 fois du riz... et dire que début Novembre Olivier ne finissait pas sa 1er assiette.
  • La journée d’Olivier : ce jour, Olivier aurait mieux fait de rester sous la tente. À peine nous commençons à marcher que nous croisons une caravane d’ânes porteurs. Nous nous rangeons sur le bas cote du sentier mais pas suffisamment. Un bourricot charge d’un sac percute Olivier qui est expulse dans un champ d’ortille. Je précise que les ortilles népalaises font mal, très mal. Quelques heures plus tard, notre héros du jour désire prendre une photo sur un pont suspendu. Il en oubliera de tenir son bâton de marchecelui-ci terminera sa course dans le torrent 5 mètres plus bas. Fin de journée a l’appel du Dal Bhat, Olivier degringola la pente sur son posterieur... sans dommage heureusementBref ce n'étais pas sa journée.
  • Ce n'est plus qu'un mauvais souvenir. Cela a commencé par un léger mal de dents. Jour après jour, le mal et des gonflememt aux gencives ce son amplifie. Avec cela il fallait gerer l'altitude du moment ( 4200-5200m) , la marche, les insomnies. De retour sur Kathmandou, nous prenons la direction d'un dentiste non local. Le diagnostic, les soins et la facture seront assez.... dure! 3 absces, 3 consultations, drains, antibiotiques, versememt d'argents en urgence via les parents... que du bonheur!
  • Merci à tous et à toutes pour vos sélections musicales. Celles-ci nous auront accompagné durant nos soirées glaciales, nos pique-niques sous le soleil, nos “ pause” pas vole. Parmi les près de 90 morceaux, 4 nous on particulièrement fait rire :Bande originale du Film “Brokeback Moutaine” par Émilie G., “Boys Boys Boys” par Steph /Toums, "Les petits pains aux chocolats" du petit cousin Loic, et enfin un Bon “Merry Christmas” par Vero la soeur.
  •  Voici en image le top 2 du grand concoursêtre porteur au NépalHommes et femmes courageux rencontre durant notre périple.

 

 

  • La faune Locale: Mis à part certains beaux spécimens nepalais de la famille des bipèdes, nous avons pu observer bien d autres animaux. Je pense à un Paon géant ( emblème du Népal) qui fila sous nos pieds à notre approche. Il y a cet écureuil Volant que nous appercumes au-dessus de nos têtes. Le Corbeau voleur de biscuit qui par 2 reprises essaya de dérober notre déjeuner. Les robustes yacks qui sillonnent la montagne avec de lourd paquetages subissant cris et violences des hommes. Sans oublier aussi les singes à Collier agitant les arbres à notre venue ou encore les traces de félin sur les berges d'un torrent.

 

 A tres bientot pour la suite et fin de nos aventures.

 

Laurent.



Publié à 12:17, le 29/12/2011, dans Annecdotes et potins...,
Mots clefs :
Lien

les potins de l'himalaya - 1ere partie

 
  • Au 2eme jour de marche, Bari se casse la gueule sur un sentier> Pas de casse physique mais un baton plie ! Ca commence bien...

 

  • Toujours 2eme jour, alors qu'on plante la tente sous la pluie vers 2800m, je me rends compte que 2 limaces sont sur mon molets. Et non, ce ne sont pas de limaces mais des sangsues ! Un coup de briquet et les voila parties. Et au passage, deux bonnes touffes de poils partent en fumee...

 

  • Au 5eme jours, nous nous faisons inviter a une ceremonie de Dassain dans un petit bled (la fete de Dassain est plus ou moins l'equivalent de notre Noel). Nous y assisterons aux differents rythes et homages envers les dieux ainsi qu'au sacrifice d'un bon gros cochon ! Snap, coupe en deux d'un coup de sabre le cochon... Impressionant !

 

  • Vers le 6eme jours, nous nous faisons acceuillir en soire dans un famille bien nombreuse. Des notre arrivee, on nous propose un bon verre de 20cl d'alcool (alcool probablement de riz fait maison et tournant autour des 20-25 degre), tres sympa ! Sauf que notre verre a peine fini, ils s'empressent de le reremplir. Et ce sera la meme chose au petit dejeuner... dur !

 

  • Petite devinette : comment reconnait-on le sentier le plus utilise dans l'Est nepalais ?? C'est celui ou il y a le plus de dechets par terre... C'est bien triste mais c'est comme ca, en dehors des zones tourristiques, il n'y a ni poubelles ni systeme de recyclage. Tout va par terre...

 

  • Un soir, alors qu'on souhaite se faire une soiree cool, on pose la tente au bord d'une riviere sans remarquer qu'un petit village se trouve un peu plus loin. Au final nous passerons la soiree entoure de 25 enfants et adultes venu pour inspecter notre materiel et notre nourriture...

 

  • Lors de 4 ou 5 premiers jours, il fait tellement chaud que nous buvons entre 5 et 7 litres d'eau par personne. Et au final, nous ne pisserons pas beaucoup plus que l'equivalent d'une tasse a espresso... Devinez ou passe le reste... Et oui, dans le T-shirt !

 

  • Malgre la nudite proscrite au Nepal, on ne se gene pas pour se baigner dans les rivieres a poil. Jusqu'au jours ou on s'appercois qu'un vieux pervers nous matte depuis le haut d'un sentier... Prochaine fois on fera plus attention !

 

  • Un matin, on decide de se faire plaisir et on passe par un lodge pour se prendre un bon petit dejeuner. Grosse erreur, ce sera notre pire journee de marche, du beton dans chaque jambe. Le lendemain, retour vers notre biscuits et notre tasse de the !

 

  • Un petit topo sur une journee type de la premiere partie du voyage : Reveil vers 5h30-6h (avec le soleil), Debut de la marche vers 6h30-7h, pause dejeuner 7h30, marche jusque midi, pause pic-nic avec au menu des nouilles chinoises, suite de la marche vers 14h00 et ce jusque environ 17h. Dodo entre 18h30 et 20h. Bref, on suit le rythme du soleil...

 

  • Alors que nous traversons un petit village au milieu des rizieres, un homme nous appelle de sa maison en nous demandant "Do you like banana's ?? " Un peu surpris, nous lui disons que oui en effet on aime bien les bananes. Il disparait et revient 2 minutes plus tard avec 8 mini bananes qu'il nous offre. Un vrai delice...

 

  • Au cours de nos journee de marche, un des sujets de discussion principal est la bouffe ! Voici ce qui nous manque le plus (du moins pour le moment) : un club (jambon - fromage - salade - mayo - oeuf - mayo), une bonne bouteille de vin, du chocolat, un beau plateau de formage, un bon steak !

 

  • Alors que nous sommes dans la valle de Gokyo a 4700m, Bari commence a se plaindre d'un mal de dents... Au fil des jours, ca ne diminue pas, que du contraire ! A Namche, nous croisons un francais, dentiste, qui nous dit qu'il s'agit probablement d'un abces... Wouhou ! Bingo ! Bon, ben vivement de retour a Katmandou pour soigner tout ca !

 

  • Juste apres le passage du col du Cho La Pass, je glisse sur une plaque de glace. Je me retrouve a faire du tobogan a 5330 mais il n'y a ni bac a sable ou pouf pour me recevoir, il n'y a qu'un lac glaciaire. Heureusement un rocher me sauve a 2 metres du grand plongeon...

 

  • Au cours de nos deux nuits sous tente a 4700 metres, nous avons enregistre des temperatures de -10C a 6h du matin. A 5200 metres, nous ne savons pas precisement la temperature atteinte mais cela devait etre proche des -15C. Bref, au reveil tout est gele et une fois que le soleil apparait, c'est le degel et il pleut dans la tente...

 

  • A Namche Bazard, alors que nous sommes assis dans un lodge pour prendre l'apero, Bari me dit " Bon allez, tentons quelque chose de nouveau; ca par exemple le 'Hot Tang' , ca doit etre un alcool pas trop mauvais". Cinq minutes plus tard, il se retrouve avec un jus d'orange chimique chaud... mwarf !

 

  • En partant, Bari ne savait pas fermer le bouton de son short. Il est maintenant oblige de mettre une ceinture... Quant a moi, je devais rentrer le ventre pour fermer mon pantalon. Maintenant il me tombe directement aux chevilles (Bari m'appelle parfois "mon petit squelette"...). He oui, faut dire qu'on a fondu, vraiment beaucoup fondu !

 

Plus de potins prochainement...

Olivier



Publié à 13:20, le 26/10/2011, dans Annecdotes et potins...,
Mots clefs :
Lien