100 jours au Népal
100 jours pour traverser le Népal à pied d'Est en Ouest... 100 jours de liberté totale et de rencontres incroyables... 100 jours de rêves devenant réalité !

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Livre d'or

Rubriques

Annecdotes et potins...
Dans le sac
En radio !
Itineraire
News du voyage !!!
Preparatifs
Quelques chiffres...
Sur place

Mes albums


Sites favoris



Népal à quatre...

 

28 octobre 2011...enfin arrivées à Kathmandou, après de très longues heures de voyage...

 

Dans l'avion, Aline et moi étions très excitées à l'idée de retrouver nos deux loulous!!! Comment allaient-ils être? Tous maigres, puants, poilus comme des yacks???

Eh puis non, en fait, ils étaient juste eux...ouf!

 

Premiers jours passés à Katmandou...dans le bruit (voitures par milliers qui roulent à gauche & klaxons incessants), la foule (ben oui, quel monde partout tout le temps) et les odeurs (la pollution évidemment, les rues poubelles, les bouis bouis de bouf partout, ...). Ouaouh! Quelle immersion!!!

 

On découvre directement quelques spécificités népalaises:

 

- Ici, on roule à gauche, si ce n'était que ça, passe encore. Vu que tout le monde est pressé et pas prêt à laisser passer les autres, on se retrouve à trois quatre voitures par bande...énorme! Vu qu'il n'y a que de mini voitures, ça passe...

 

- Les rivières sont de vrais dépotoirs, tous les déchets y sont versés. On a cru comprendre que c'est une offrande aux dieux...et pour être sur du cadeau, ces dchets sont brûlés aux bords de la rivière...pendant qu'une famille y fait sa toilette, un groupe de femmes sa lessive et un monsieur se vide...spectacle assez étonnant, qui pose tellement de questions qu'à la fin, ça paraît normal...

 

- Au Népal, les transports sont très très compliqués...et chaotiques...Une route signifie qu'il y a moyen de passer en bus (je n'ai pas dit que le bus ne se retrournait pas!) et qu'il y a un trait sur la carte...

 

- Dans un bus népalais, évitez les places du fond, qui se prennent tous les chocs et qui offrent le moins de place pour les jambes (les népalais sont tout petits...).

 

Notre itinéraire fut le suivant:

- Katmandou

- Bakthapur

- trek d'Helambu

- Pokhara

- Bandipur

 

Ces trois semaines, je l'ai ai déja décrites en long et en larges dans mon carnet de voyage...en voici quelques extraits 'coups de coeurs'...

 

"Bakthapur, ancienne cité royale a été un de mes coups de coeur! Ville musée aux petites rues sympas, on s'y est perdu pendant deux jours, meilleure façon de découvrir ses merveilles et partager des moments de la vie quotidienne népalaise..."

 

"Un km à pied, ça use, ça use...marcher, voilà une très belle chose...surtout au milieu de hautes montagnes, de rizières et de petits villages typiques...que de belles rencontres tout au long du trajet!Et à noter que nous n'avons pas pris 6 jours comme le disait le Lonely, mais 4! Aves les filles en plus!"

 

"Pokhara et son lac, terribles...déja, il fait plus beau et plus chaud...et puis ce lac, énorme et beau...Un petit tour en barque et nous voici de l'autre côté, endroit perdu, au milieu de la nature...ouaouhhh!"

 

"Coucher de soleil sur les Annapurnas, ça en laisse des images en tête!!!Là, on se croit vraiment les rois du monde, tout nous est accessible..."

 

"Pour rentrer de Bandipur, Ol et moi avons du prendre un bus local. Lorqsque celui-ci arrive, un gars en sort en vomissant...suivi d'un français qui nous dit qu'il venait de se faire vomir sur la manche...Imaginez le fou rire qu'on s'est pris...Du coup, on est monté sur le toit, là au moins on ne se fera pas vomir dessus! Terrible trajet vu d'en haut!!!Sauf que ça n'a duré que 30 minutes, la police n'aime pas!"

 

"Pachupatinath est un lieu très étrange...le plus grand centre de crémation de Katmandou accueille de nombreuses créamtions par jour, le tout se passe au bord de la rivière sacrée...offrandes, cérémonies...les femmes pleurent beaucoup, les népalais et les touristes regardent les scènes sur l'autre rive...Ol n'est pas à l'aise, moi je me pose sur les marches et j'observent ces scènes que je trouve très belles, pleines de sens...je pourrais rester là pendant toute la journée..."

 

"Les contacts avec les locaux fut terribles, faciles, alors que personne ne parlait la langue de l'autre..."

 

Pendant trois semaines, j'ai découvert un pays étonnant, merveilleux et...juste magnifique, un pays qui vous donne envie de vous remettre en question complètement et qui vous fait réfléchir sans cesse...j'adore!Sur que j'y retournerai...

 

Merci aux amoureux pour leur accueil, profitez en encore pour nous!

 

Aurélie

 

 

 



Publié à 11:52, le 14/12/2011, dans News du voyage !!!,
Mots clefs :
Lien

Petites touches, bribes et impressions de voyage

Qu'il est dur de mettre des mots pour le récit d'un voyage... On ne peut pas tout décrire, raconter et aussi bien que l'on le voudrait.
Je vous propose alors des petites touches, des anecdotes, des bribes, des impressions et reflexions. En espérant que ce patchwork vous donnera l'envie de partir un jour à la découverte de ce pays, bon vent !

"Les filles ont été conviées !"
Tout d'abord Merci à Laurent et Olivier pour nous avoir permis, à nous les filles, de partager une partie de leur beau projet.

Arrivée à l'aéroport le 28 octobre...
Tout Kathmandu ou presque est venu pour nous accueillir. Nous, on n'a de yeux que pour nos dulcinés. Pourtant, même Bernard Kouchner a fait le déplacement et nous attends de pied ferme dans son costume qui dénote. On apprendra plus tard qu'il n'a très certainement pas fait le déplacement pour nous... Ah ?

La grouillante, hurlante mais passionante Kathmandu s'ouvre à nous. Il y a du monde, beaucoup de monde, il y a des voitures, des motos, beaucoup de motos et beaucoup de klaxons. Il n'y a par contre pas de code de la route ou très léger. Ici on roule à gauche. On découvrira par la suite qu'il n'y a pas qu'à Kathmandu que le code de la route est : léger.

Sari pour les femmes, tika pour la plupart (point rouge au milieu du front symbolisant le 3ème oeil dans la religion hindou), pouss-pouss, balai indien sans manche... Une vague impression d'être en Inde. On ne s'est pourtant pas trompé de pays, Olivier et Laurent sont bien là, ils nous emmènent à travers les rues de Kathmandu pour rejoindre la guest-house. En tous cas, plus de doutes nous sommes bien en Asie.

Les premiers jours : Visite de Kathmandu et ses alentours, ses temples, ses scènes de la vie quotidienne népalaise. Ici, tout ou beaucoup, se passe dans la rue, discussion, commerce, jeux de société, nettoyage du linge, toilette, épouillage,...

C'est étonnant la place que les temples occupent ici. Ce sont de véritables lieux de vie : on y mange, on y discute, on y joue... On est loin des lieux religieux européens parfois surprotégés.

Coup de coeur pour Bhaktapur, pour ses temples mais aussi la vie qui y règne. Une véritable ville musée exceptionnelle, classée d'ailleurs au patrimoine de l'Unesco.

Trek d'Helambu :
4 jours de marche et 4 jours de purée de pois avec quelques ondées... Pas de vue imprenable sur l'Himalaya donc, mais par contre de bons dénivelés, une belle végétation tropicale, d'impressionnants rhododendrons (de vrais arbres), la découverte de la vie en montagne et de belles rencontres avec des népalais et parfois, quand le brouillard daigne lèver un peu ses nappes, des rizières à couper le souffle.
Le Lonely disait 6 jours de marche, pff on est trop fort et même les filles ! ;-)
 
Une envolée de perruche verte fluo, même sous la pluie ça en jette ! Des singes, des oiseaux, des araignées, il y a de quoi observer !
Une toilette dans l'eau transparente mais glacée des torrents impressionants : même pas froid !
A chacune des 5 soirées, une nouvelle rencontre avec les membres d'une famille népalaise. Souvent collés au coin de l'unique feu de la maison, on observe et on boit du thé, ça réchauffe et ça réconforte.

Sur les chemins, des enfants, ils vont ou reviennent de l'école.

On nous suit, on nous observe, on rigole derrière ou devant nous, toujours à une certaine distance de sécurité : on intrigue, ça s'est sûr. Certains mettent parfois près de 2 heures pour aller à l'école sur des chemins de rando pas piqué des vers. Nous on est en grosses chaussures de marche (bottines), eux sont en tongs (claquettes) mais galopent tout de même bien plus vite que nous.

Tous les enfants ne vont pas à l'école... Certains travaillent très tôt, on a pu le constater chez la famille adorable chez qui nous allions souvent déjeuner à Kathmandu. La majorité des népalais que nous avons rencontré travaillent dur et beaucoup, à n'importe quel âge. Ici la retraite n'existe pas. Cela nous renvoie à nos réalités ici, à nos râleries parfois pour nos boulots, nos revendications en Belgique ou en France.

Un bruit étrange dans la montagne...
3 népalais descendent traînant derrière eux des grandes cannes de bambous.

Du fait notamment du manque de réseaux routiers et du relief important, on a eu l'occasion de voir de nombreux transports insolites : une pile de 12 boîtes de 36 oeufs à vélo, un grand miroir en moto, un meuble ou des casiers de bières à dos d'homme,... Les hommes mais aussi les femmes et les enfants transportent sur leurs dos parfois des charges impressionantes. Comment vieillissent ces personnes ?

Pensée à bord !
Une fois à bord d'un véhicule motorisé, c'est surprenant les népalais perdent toute patience. Attendre qu'un camion fasse sa manoeuvre pour passer ? Jamais de la vie, quitte à faire un accident ou des bouchons incroyables. Sur la route, les népalais n'attendent pas ou alors on n'a jamais eu l'occasion de voir. Les népalais que j'ai vu et rencontrés sont pourtant pour la plupart toujours calmes, doux et vraiment gentils.
Un peu contradictoire...

Petite réflexion qui s'impose assez vite sur le territoire népalais :
"Au Népal, à tout moment et n'importe où, on peut voir surgir un poussin, un singe ou une vache"

Un coucher de soleil sur l'Himalaya à Pokhara : c'est pas mal. Pour de vrai ? c'est incroyable !!!

La gestion des déchets ? Aïe, comment va évoluer le pays à long terme si il continue à se développer sans gérer ses déchets... Pour nous occidentaux c'est impressionant. On ne trouve pas de poubelles ou c'est rare.

Paschupatinath :
haut lieu sacré Hindou de crémation des morts. Impressionant, mais pourquoi avons-nous eu accès à ce lieu et d'autres touristes également ? Nous sommes mal à l'aise d'être parmi les badauds, les touristes, les singes, les mendiants, les familles qui pleurent leurs morts et l'odeur des morts qui brûlent sous nos yeux. Un lieu tout à fait hors de nos repères...

Glamour
Le râclement de la gorge avant un bon crachat sonore, est un bruit entendu chaque jour un peu partout au népal. Si Si !

Where do you from ?
Une question que nous posait systématiquement les népalais.

Pleins les yeux et pleins les narines :
saveurs, couleurs et odeurs, ô Népal

 

Aline



Publié à 11:51, le 13/12/2011, dans News du voyage !!!,
Mots clefs :
Lien

Manaslu & Annapurnas

 

Bonjour a tous !

 

Enfin des nouvelles me direz vous. Mais malheureusement, elles seront courtes! En effet, je dois veritablement me battre avec le clavier et l'ordinateur en face de moi pour ecrire ces quelques lignes. C'est assez penible !

 

Bref, nous voici maintenant a Beni, petit bled plus ou moins urbanise au pied des Annapurnas. Et oui, cela signifie que nous avons boucle le tour du Manaslu et le tour des Annapurnas en 19 jours. Je precise que nous avons fait le tour complet et ne nous sommes pas arrete a Jomsom comme 95% des tourristes le font...

 

Ces 19 jours ont vraiment ete superbes. Le tour du Manaslu reste pour le moment notre coup de coeur a tous les deux. Celui des Annapurnas n'est pas en reste mais malheureusement, l'activite de l'Homme est trop presente au cour de celui-ci pour que l'on puisse se sentir perdu dans la Nature... dommage.

 

A cote de ca, tout est ok pour nous, tant physiquement que moralement. Evidemment nos pieds sont uses et ils commencnt a nous le faire savoir mais ca devrait tenir encore 25 jours... On sent egalement que l'hiver n'est pas loin. Par deux  fois deja, notre thermometre a gele lors de nuits a plus de 3000m. Autrement dit, cela signifie des themperatures en dessous de -10C. Faudra etre prudent lors de nos prochaines nuits en altitude !

 

Mon petit compte rendu de ces 19 jours sera mis en ligne des que possible - donc des que nous aurons une connection correcte (pas gagne !). Voici en attendant une serie de photo pour vous mettre en apetit...

 

 

Entree de monastere sur le tour du Manaslu

Entree de monastere sur le tour du Manaslu (le Manaslu se trouve dans les portes...)

 

Petit village de refugies Thibetains - Tour du Manaslu

 

Non loin de la Larkya Pass (5100m) - Tour du Manaslu

 

Chemin sur le tour des Annapurnas

 

Valle de Manang - Tour des Annapurnas

 

Sentier vers le Tilicho Lake - Tour des Annapurnas

 

Tilicho Lake (5000m) - Tour des Annapurnas

 

Laurent au Thorong-La (5416m) - Tour des Annapurnas

 

Olivier au Thorong-La (5416m) - Tour des Annapurnas



Publié à 10:45, le 6/12/2011, dans News du voyage !!!, Beni
Mots clefs :
Lien

C'est reparti !

Et voila, apres 3 semaines de voyage plus diversifiees (articles a venir tres prochainement), nos deux demoiselles sont rentrees aux pays. Il est temps pour nous de reprendre le chemin de nos montagnes...

 

Premiere destination : le tour du Manaslu. Afin d'eviter de devoir marcher dans la polution de la banlieue de Katmandou, nous prendrons le bus pour rejoindre le point de depart du trek, a savoir DhadingBesi (voir carte). 5 heures de routes pour 70 km, vive les autoroutes belges !

 

 

 

 

On espere que tout va bien pour vous. Apparemment il fait bien froid en Belgique. Pas d'inquietudes, ici on est encore en short mais c'est bientot a notre tour de nous les peler...

 

A tres bientot pour notre recit 'Manaslu - Annapurna' !

 

Laurent & Olivier

 



Publié à 04:40, le 17/11/2011, dans News du voyage !!!, Katmandou
Mots clefs :
Lien

pffff, encore rate....

 

Decidement, les telecoms nepalais sont vraiment foireux... Tout etait pret pour que ca se passe bien : une batterie de gsm chargee a fond, un reseau au maximum, couche au soleil dans une petite pleine au sommet d'une colline avec un bon bouquin a attendre le coup de fil, un panorama de fou devant nous (le lac de Pokhara en bas, le Manaslu, les Annapurnas et le Dhaulagiri en toile de fond...). Et rien... le GSM refuse de sonner ! Encore un probleme de connection au reseau GSM nepalais depuis l'etranger...

 

Bref, notre passage en radio est pas mal compromis etant donne que d'ici 5 ou 6 jours, nous reprennons la direction des montagnes. La meilleure option envisagee avec Raphael Charlier serait de passer en radio a notre retour pour faire un petit compte rendu du voyage (merci a lui pour les nombreuses tentatves! ).

 

Prochainement, vous aurez droit sur le blog aux articles ecrits par Aline et Aurelie. Elles retraceront les 2-3 semaines passees avec nous entre Katmandou, le Langtang et Pokhara.

 

Olivier

 

 



Publié à 05:26, le 11/11/2011, dans En radio !, Pokhara
Mots clefs :
Lien